Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables

« Le défi que représente cet objectif est de permettre aux villes de continuer à prospérer et à se développer, tout en optimisant l’utilisation des ressources et en réduisant la pollution et la pauvreté. L’avenir que nous voulons comprend des villes qui offrent à tous de grandes possibilités, grâce à un accès facile aux services de base, à l’énergie, au logement, aux transports et tout en préservant les expressions culturelles et le patrimoine qui porte la mémoire des habitants ».

Les villes sont des plaques tournantes pour les idées, le commerce, la culture, la science, de la productivité, le développement social et bien plus encore. Considérées sous leur meilleur jour, les villes ont permis à leurs habitants de progresser sur les plans social et économique. Le nombre de personnes vivant dans les villes devant atteindre 5 milliards d’individus d’ici à 2030, il est important que des pratiques efficaces de planification et de gestion urbaines soient mises en place pour faire face aux défis posés par l’urbanisation.

Cependant, de nombreux problèmes se posent pour faire en sorte que les villes continuent de générer des emplois et de la prospérité, sans grever les sols et les ressources naturelles. Les problèmes des villes les plus courants incluent le surpeuplement, le manque de fonds pour faire fonctionner les services de base, l’insuffisance de logements adéquats, des infrastructures dégradées et l’augmentation de la pollution de l’air.

Les défis de l’urbanisation rapide, tels que l’enlèvement et la gestion en toute sécurité des déchets solides dans les villes, peuvent être surmontés en permettant aux villes de continuer à prospérer et à se développer, tout en optimisant l’utilisation des ressources et en réduisant la pollution et la pauvreté. Un exemple en est l’augmentation de la collecte des déchets municipaux. L’avenir que nous voulons comprend des villes qui offrent à tous de grandes possibilités, grâce à un accès facile aux services de base, à l’énergie, au logement, aux transports et bien plus encore.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #11

La Tunisie a fait des progrès considérables en matière d’habitat avec des politiques publiques qui ont eu des effets positifs perceptibles. Cependant, la hausse soutenue des prix du logement, sous l’effet d’un foncier plus rare et objet de forte spéculation, contribue de plus en plus à l’exclusion des ménages les plus précaires.

18%

des logements sont vacants en Tunisie (2014)

8%

de la population urbaine vit dans des quartiers de taudis, des implantations sauvages ou des logements inadéquats

+50%

du patrimoine mondial en Tunisie est soumis à une pression urbaine