12. Consommation et Production Responsable

ÉTABLIR DES MODES DE CONSOMMATION ET DE PRODUCTION DURABLES

« La consommation et la production durables (MPCD) visent à « faire plus et mieux avec moins », accroissant les gains socio économiques nets tirés des activités économiques en réduisant l’utilisation des ressources et la pollution, tout en améliorant la qualité de la vie ».

La quantité de produits consommés varie beaucoup d’une personne à l’autre. Dans les faits, une grande partie de la population mondiale n’a pas suffisamment accès à la consommation pour couvrir ses besoins essentiels. Il pourrait en être autrement, dans un monde où chacun aurait la possibilité de se procurer ce dont il a besoin pour vivre et s’épanouir. La consommation peut aller de pair avec la préservation des ressources naturelles, pour que les générations suivantes puissent elles aussi en profiter. Le plus difficile est de définir une stratégie pour parvenir à cet objectif. Nous pouvons gérer plus efficacement nos ressources naturelles, améliorer le traitement des déchets toxiques et réduire de moitié le gaspillage alimentaire par habitant, à l’échelle de la planète. Des mesures pourraient être mises en place pour inciter les entreprises et les consommateurs à réduire et recycler leurs déchets, mais aussi pour aider les pays où le niveau de consommation demeure encore faible à s’orienter vers des modes de consommation plus responsables.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #12

En Tunisie, des mesures ont été mises en place au fil des années permettant d’avoir des dispositifs institutionnels et juridiques assez étoffés. Cependant, des défis demeurent à relever notamment en matière de gestion et valorisation des déchets des ménages qui sont encore déposés dans des décharges anarchiques ou souffrant de non-conformité aux normes sanitaires et de surcharges. Les modes de consommation en Tunisie ont connu une nette tendance vers la surconsommation et le gaspillage alimentaire avec un impact sensible sur la santé du tunisien marquée notamment par la hausse de la moyenne des maladies non transmissibles telles que l’obésité, l’hypertension, etc…

2,55 millions tonnes

Déchets ménagers (Quantités annuelles)

150millions tonnes

déchets industriels dangereux (quantités annuelles)

3millions DT/mois

coût du gaspillage alimentaire