ÉLIMINER LA FAIM, ASSURER LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE, AMÉLIORER LA NUTRITION ET PROMOUVOIR L’AGRICULTURE DURABLE

« Un changement profond du système mondial d’alimentation et d’agriculture est nécessaire si nous voulons nourrir les 925 000 000 personnes qui aujourd’hui ont faim et les 2 milliards de personnes supplémentaires attendues d’ici à 2050 ».

Le nombre de personnes souffrant de la faim a quasiment été divisé par deux ces 20 dernières années. Une grande partie des pays auparavant en proie à la faim et à la famine peuvent dorénavant répondre aux besoins nutritionnels des populations les plus vulnérables. Il s’agit là d’un incroyable tour de force. Nous pouvons à présent aller encore plus loin en éliminant la faim et la malnutrition une fois pour toutes. Cela impliquerait notamment de promouvoir une agriculture durable et de soutenir des petits exploitants. Le défi est de taille, mais nous devons y faire face si nous ne voulons plus que près d’une personne sur neuf ait à se coucher le ventre vide chaque soir. Imaginons un monde où toutes les personnes pourraient avoir accès à une nourriture suffisante et nutritive, tout au long de l’année. Ensemble, nous pouvons faire de ce rêve une réalité en 2030.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #2 ?

Avec une offre alimentaire suffisante, la Tunisie a réussi à maintenir la proportion des personnes souffrant de sous-alimentation en dessous de 5% en 2015-2017, mais elle fait face à des risques considérables liés à l’accessibilité de certaines catégories vulnérables à une nutrition saine et durable et à la perte de 50% des surfaces cultivables d’ici 2050.

29%

des tunisiens souffrent d'anémie

46%

des tunisiens sont surpoids