PARVENIR À L’ÉGALITÉ DES SEXES ET AUTONOMISER TOUTES LES FEMMES ET LES FILLES

« L’égalité des sexes n’est pas seulement un droit fondamental de la personne, mais aussi un fondement nécessaire pour l’instauration d’un monde pacifique, prospère et durable ».

Les grandes avancées enregistrées à travers le monde en matière d’équité et de prospérité méritent d’être célébrées. Pourtant, dans presque tous les domaines, les femmes et les filles restent à la traîne. On constate toujours de profondes inégalités au niveau de l’emploi et des salaires, de la répartition des tâches « typiquement féminines » et non rémunérées telles que le travail domestique et les soins aux enfants, ainsi que des discriminations dans les prises de décisions publiques. Il y a cependant des raisons d’être optimiste. Davantage de filles sont aujourd’hui scolarisées par rapport à l’an 2000. La plupart des pays sont parvenus à la parité entre les sexes dans l’éducation primaire. Le pourcentage de femmes rémunérées pour leur travail est quant à lui en hausse. Les objectifs de développement durable ont pour ambition de tirer parti de ces acquis afin de mettre un terme, partout dans le monde, aux discriminations à l’encontre des femmes et des filles, car il s’agit d’un droit humain fondamental.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #5

En dépit de l’adoption du Code du Statut Personnel dès 1956, des évolutions positives du statut de la femme tunisienne et de l‘adoption de la nouvelle constitution de 2014 consacrant l’égalité des femmes et des hommes, les inégalités fondées sur le genre demeurent nombreuses et significatives. Malgré un score dépassant la moyenne mondiale en matière de femmes parlementaires, les femmes restent sous-représentées dans les positions décisionnelles et dans l’hiérarchie politique, économique et sociale. Les femmes en milieu rural sont pour la plupart exclues des politiques publiques. La participation économique des femmes reste également très faible.

+58%

des femmes sont victimes de violences dans l'espace professionnel

26%

taux d'activité des femmes