7. Energie Propre et d’un Coût Abordable

GARANTIR L’ACCÈS DE TOUS À DES SERVICES ÉNERGÉTIQUES FIABLES, DURABLES ET MODERNES, À UN COÛT ABORDABLE

« L’énergie est au centre de presque tous les défis majeurs, mais aussi des perspectives prometteuses, qui se présentent aujourd’hui. L’énergie durable est une opportunité pour transformer les vies, les économies et la planète ».

Entre 1990 et 2010, le nombre de personnes ayant accès à l’électricité a augmenté de 1,7 milliard, ce qui constitue une avancée significative.
Pourtant, alors que la population mondiale continue de croître, de plus en plus de personnes ont besoin de services énergétiques abordables pour l’éclairage intérieur et public, pour l’alimentation de leurs téléphones et de leurs ordinateurs et pour leurs occupations quotidiennes. La provenance de cette énergie pose question, car les combustibles fossiles et les émissions de gaz à effet de serre entraînent des changements climatiques profonds qui ont des répercussions considérables sur tous les continents. Pour y pallier, nous pouvons renforcer notre efficacité sur le plan énergétique et investir dans des sources d’énergie propres comme l’énergie solaire ou éolienne afin de parvenir à un équilibre entre la satisfaction de nos besoins en électricité et la protection de l’environnement.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #7

Les efforts consentis par la Tunisie ont permis d’assurer un accès à l’électricité à 99.8% de la population et de réduire de 20% sa facture énergétique (par rapport à 2000). Il n’en demeure pas moins que le déficit énergétique (écart entre les besoins et les ressources énergétiques) se creuse, avec une dépendance marquée aux importations des énergies fossiles et des subventions énergétiques directes qui pèsent lourd sur le budget de l’Etat (environ 10%). La Tunisie est devenue, à partir de 2001, un pays importateur net d’énergie primaire. Au cours des neuf dernières années, le déficit énergétique commercial s’est multiplié par 11.

30%

de l'énergie renouvelable dans la production d'électricité (Objectif national 2030)

32%

du déficit global de la balance commerciale est dû à l'énergie

48%

le taux d'indépendance énergitique en 2018 (vs 93% en 2010)