8. Travail décent et croissance économique

PROMOUVOIR UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE SOUTENUE, PARTAGÉE ET DURABLE, LE PLEIN EMPLOI PRODUCTIF ET UN TRAVAIL DÉCENT POUR TOUS

« Partout dans le monde, nous assistons à une érosion du contrat social de base qui sous- tend les sociétés démocratiques du fait du manque de possibilités d’emploi décent ».

La création d’emplois qui permettent aux personnes de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille constitue un élément majeur de la croissance économique. À l’échelle mondiale, la classe moyenne est en plein essor. Elle a presque triplé dans les pays en voie de développement au cours des 25 dernières années, où elle représente plus d’un tiers de la population. Ce tableau est toutefois assombri par l’aggravation des inégalités et une création d’emplois qui ne progresse pas au même rythme que la population active. À ce jour, plus de 200 millions de personnes sont au chômage, soit l’équivalent de l’ensemble de la population du Brésil. Il n’y a aucune fatalité, car nous pouvons soutenir des politiques encourageant l’entrepreneuriat et la création d’emplois.
Nous pouvons également éradiquer le travail forcé, l’esclavage et le trafic d’êtres humains pour, à terme, garantir un travail décent à tous, hommes et femmes, d’ici 2030.

Où en est la Tunisie concernant l’ODD #8

En Tunisie, la croissance économique reste trop faible pour résorber le chômage qui s’élève à 15,5% en 2018, soit 645 mille chômeurs. Ce taux est particulièrement élevé chez les femmes (22.9%) et les jeunes (32%) et cache des disparités régionales importantes. L’accroissement de l’emploi informel au sein de l’économie pose également un grand défi en matière de protection sociale et de respect des principes du travail décent.

1092000

travailleurs informels (2015)

39%

de l'emploi est informel dans le secteur privé non agricole (2015)